Par -

Donald Trump qui sera investi président des États-Unis le 20 janvier, a annoncé qu’il va créer des emplois aux États-Unis en passant par sa politique anti-délocalisation.

Donald Trump toujours combatif avec des réponses dont lui-même connaît les sources. Le nouveau maître de la maison blanche qui sera investi le 20 janvier a indiqué mercredi qu’il serait le meilleur créateur d’emplois que Dieu ait jamais créé », au cours de sa première conférence de presse. « Des emplois seront créés. Et ce que j’ai dit par rapport à la création d’emplois je le pense réellement » a-t-il expliqué depuis la Trump Tower située sur la 5e avenue, après avoir évoqué les noms de plusieurs constructeurs automobiles tels que Ford, Fiat,Chrysler qui se sont engagés à n pas délocalisé leurs activités vers d’autres pays.

Ce dernier a lancé une campagne impressionnante pour empêcher les entreprises de se délocaliser et donner un coup de pouce à l’activité industrielle américaine. Il avait d’ailleurs déclaré pendant sa campagne qu’il allait imposer des droits de douane excessifs de 45% sur les produits importés de Chine.

« Nous avons eu de bonnes informations pendant les deux dernières semaines. J’ai beaucoup agit au niveau économique pour les États-Unis » a expliqué Donald Trump, qui précise que « Plusieurs groupes automobiles viendront s’installer » aux États-Unis.

D’autres annonces à venir

Donald Trump a annoncé que d’autres nouvelles vont venir dans les prochaines semaines de groupes qui s’installeront dans le Midwest », a-t-il ajouté en espérant que General Motors et l’industrie pharmaceutique face de même ainsi que d’autres secteurs d’activités.

« Le climat actuel est impressionnant, un climat que plusieurs personnes m’avouent n’avoir jamais vécu avant » a-t-il lancé. Le taux de chômage a baissé à 4,7% fin décembre aux États-Unis. Il s’agit du taux de chômage le plus bas qui jamais arrivé depuis neuf ans.